Bruxelles-indemnités spéciales: l'accord prend la bonne direction, selon Ecolo et le cdH

Ecolo et le cdH se sont réjouis jeudi de l'accord intervenu au sein de la majorité bruxelloise dans le dossier des indemnités liées aux fonctions spéciales.

Pour eux, cet accord réduit significativement les indemnités allouées aux fonctions spéciales à l'instar de ce qui a été fait en Région wallonne et à la Communauté française.

Selon le chef du groupe Ecolo, Yaron Pesztat, il représente une économie d'environ 300.000 euros par an pour le budget du parlement.

Répondant aux critiques du chef de file libéral Vincent De Wolf, à propos de l'effort moindre demandé aux chefs de groupe, M. Pesztat a souligné que ceux-ci géraient une charge de travail et des frais de représentation supérieurs.

Il a reproché au MR de ne rien avoir entrepris pour réduire les indemnités parlementaires en Région bruxelloise depuis 1989, pas même lors de son passage dans la majorité.

Yaron Pesztat a par ailleurs indiqué que les partis de la majorité se sont accordés sur une réduction du nombre de membres du Bureau qui passera de 15 à 12 au lendemain des élections communales de 2012.

Au nom du groupe cdH qu'elle préside, Céline Fremault a dit espérer que ce premier accord en augure rapidement d'autres sur deux autres volets de l'accord de majorité, à savoir inclure ces rémunérations des fonctions spéciales dans le plafond des 150% de l'indemnité parlementaire, et surtout à atterrir dans le dossier de la limitation à 25% du nombre d'élus pouvant cumuler fonction d'échevin ou bourgmestre et mandat de député.

(JDD)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés