Budget 2012: "pas encore trop tard, mais il est plus que temps"

La ministre Sabine Laruelle (MR) a jugé lundi qu'il n'était pas encore trop tard pour un budget 2012 voté avant la fin de l'année, mais que le gouvernement d'affaires courantes devait entamer le processus des douzièmes provisoires dans la perspective où cette échéance ne pourrait plus être respectée.

"Il n'est pas encore trop tard mais il est plus que temps" pour qu'un budget 2012 soit voté avant le 31 décembre, a estimé Mme Laruelle sur les ondes de La Première (RTBF).

Le Premier ministre Yves Leterme (CD&V) avait pour sa part affirmé, dans la presse flamande, que l'on pouvait déjà oublier cette échéance. Il en concluait que le gouvernement en affaires courantes devait préparer lui-même un budget sur base des douzièmes provisoires.

Sabine Laruelle le rejoint sur ce dernier point. "Le Premier ministre en affaires courantes doit se préparer à toutes les possibilités et entamer le processus pour que, si le budget n'est pas voté, il y ait au moins des 12e provisoires."

Elle souligne au passage la difficulté pour les négociateurs réunis sous la houlette du formateur Elio Di Rupo de boucler "en un jour et une nuit" des discussions pour un "budget sérieux" et des réformes structurelles sur les pensions, l'emploi, les charges sur les entreprises, les soins de santé, la fiscalité, etc.

Concernant la réforme des titres-services, Sabine Laruelle a convenu de la possibilité d'une indexation, mais elle a défendu aussi ce système "qui permet aux femmes de familles moyennes d'aller travailler" en payant des tâches ménagères.

(JAV)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés