Bxl: l'argent du fédéral doit permettre la mise en oeuvre du CPP obligatoire

L'argent dégagé par le gouvernement fédéral pour l'accompagnement des chômeurs lors du conclave budgétaire devra permettre d'appliquer l'obligation pour les jeunes bruxellois sortant de l'école en juin ou en septembre prochains de conclure un contrat de projet professionnel (CPP), a affirmé mardi le directeur de cabinet adjoint du ministre bruxellois de l'Emploi Benoît Cerexhe.

La mise en oeuvre dès 2010 de ce volet de la déclaration gouvernementale bruxelloise a régulièrement divisé les ministres bruxellois Cerexhe (cdH; Emploi-Région) et Kir (PS; Formation professionnelle Cocof) ces derniers mois.

Vendredi dernier, Emir Kir avait affirmé que les conditions notamment budgétaires n'étaient pas réunies pour rendre le CPP obligatoire pour les jeunes demandeurs d'emploi entrant sur le marché, en juin ou en septembre prochains. Il manque, selon lui, 6 millions d'euros dans le budget de la CoCof pour augmenter le nombre de conseillers nécessaires à Bruxelles Formation, et pour disposer de locaux supplémentaires.

Jusqu'à présent organisé sur base volontaire, le CPP devrait devenir obligatoire pour les jeunes demandeurs d'emploi de moins de 25 ans, selon la déclaration gouvernementale bruxelloise.

Mais il passe par une action coordonnée des ministres de l'Emploi Benoît Cerexhe et de la Formation professionnelle Emir Kir. A la Région, Benoît Cerexhe a souhaité la mise en oeuvre de cette obligation pour les jeunes sortant de l'école, en 2010.

Interrogé mardi, le directeur de cabinet adjoint de Benoît Cerexhe a affirmé que les mesures budgétaires prises au conclave du week-end dernier permettraient de mettre la mesure en application dès 2010.

(JDD)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés