Publicité
Publicité

Bxl: Vandenbossche (CD&V) demande à Picqué de ne pas prendre part à la fête de la Communauté française

Le député bruxellois Walter Vandenbossche (CD&V), a reproché vendredi au ministre-président bruxellois Charles Picqué son absence lors de la séance académique de la Communauté flamande à l'occasion de sa fête du 11 juillet. En séance plénière du parlement bruxellois, il lui a demandé vendredi, s'il ferait de même à l'occasion de la Fête de la Communauté française, le 27 septembre.

"Le ministre-président bruxellois doit rester neutre sur le plan linguistique, ce qui implique qu'il respecte les deux Communautés. Son absence le 11 juillet dernier ne constituait pas un signe de respect à l'égard des flamands de Bruxelles", a affirmé le député, lors des questions d'actualité.

Pour Walter Vandenbossche, l'appartenance à un parti (ndlr: la N-VA) du président du parlement flamand, Jan Peumans, ne peut justifier cette absence "brutale" de Charles Picqué. Dans ce contexte, les propos tenus à la Fête de la Communauté française au sujet des bourgmestres de la périphérie ou de l'élargissement de Bruxelles sont "plus douloureux" que ceux de M. Peumans et justifieraient par conséquent aussi l'absence du ministre-président bruxellois.

Dans sa réponse, Charles Picqué a une nouvelle fois assumé son choix. Il était guidé selon le ministre-président, par la "volonté d'éviter un incident après des discours qui auraient pu susciter des remarques de sa part".

Charles Picqué a souligné qu'il s'était par contre rendu à la fête organisée par la Commission Communautaire flamande de Bruxelles. (JDD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés