Carrefour: la proposition de Didier Reynders est "dramatique" (Onkelinx)

L'idée de Didier Reynders de ne pas accorder de financement public pour les prépensions du groupe Carrefour est "dramatique" selon la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx (PS), qui s'exprime lundi dans plusieurs media. "Ce sont les travailleurs qui devraient payer pour la restructuration de leur entreprise, c'est fou ça non?", commente la ministre.

"Si l'Etat ne paye pas sa part de l'allocation prévue lors d'une prépension, celle-ci devra être accordée par l'entreprise. Qui préférera licencier...", a souligné Mme Onkelinx, qualifiant de "pas très malin" le propos de Didier Reynders. "Quand on lance une idée, il faut l'examiner avant", a-t-elle remarqué, proposant de conditionner les aides d'Etat aux entreprises. "Une entreprise qui veut partir, on ne peut pas l'en empêcher. Mais il faut lui faire payer. Au prix de gros", a conclu la ministre. (NEV)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés