Publicité
Publicité

Catastrophe de Buizingen: un nouveau rapport critique la SNCB et Infrabel

Le signal rouge n'était pas suffisamment éclairé, le train n'était pas équipé d'un système de sécurité pourtant obligatoire et le conducteur a ignoré le signal d'arrêt. Telles selon les conclusions d'un rapport réalisé par l'organisme d'enquête du SPF Mobilité sur la catastrophe ferroviaire de Buizingen, rapporte samedi la Gazet van Antwerpen.