Publicité

Chèque sport: Antoine cherche encore des solutions de rechange

Alors que le gouvernement de la Communauté française a décidé de ne plus financer les chèques sport, le ministre des Sports André Antoine va rechercher une formule permettant d'améliorer l'accessibilité des jeunes défavorisés au sport.

Comme l'avait déjà fait sa Commission des Sports, le parlement de la Communauté a repoussé mercredi une proposition de décret de l'opposition MR prévoyant d'étendre le bénéfice du chèque -actuellement réservé aux 6-18 ans- aux jeunes pour lesquels des allocations familiales ou d'orphelin sont attribuées.

Le principal auteur de la proposition (assortie d'une proposition de résolution), Jean-Luc Crucke, a amèrement regretté le rejet exprimé par la majorité PS-Ecolo-cdH. Le député reproche à André Antoine d'avoir sacrifié le sport pour tous sur l'autel du sport d'élite, avec le projet de centre pour sportifs de haut niveau.

S'il existe toujours, le chèque sport est aujourd'hui privé de financement pour raisons budgétaires par le gouvernement de la Communauté française.

Le ministre a confirmé ce choix mercredi au parlement et rappelé que de nombreuses initiatives comme Eté jeunes ou le soutien financier accordé aux infrastructures de quartier ont remplacé le chèque.

Celui-ci n'est pas définitivement enterré, a-t-il dit. Evoquant les demandes du député PS Bea Dialo en ce sens, il a dit rechercher une formule permettant d'améliorer l'accessibilité des jeunes défavorisés au sport.

Il la présentera aux députés "quand ils auront voté le budget 2011, dans lequel ni l'enseignement, ni la culture n'ont été oubliés", a conclu laconiquement le ministre. (JLS)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés