Chèque sport: la majorité repousse une proposition de l'opposition MR

Une tentative du MR de relancer le chèque sport, privé de financement pour raisons budgétaires par le gouvernement de la Communauté française, s'est heurtée lundi en Commission du parlement de la Communauté française à une fin de non-recevoir de la part de la majorité PS-Ecolo-cdH.

Par le biais d'une proposition de décret et d'une résolution, le député MR Jean-Luc Crucke se proposait d'étendre le bénéfice du chèque -actuellement réservé aux 6-18 ans- aux jeunes pour lesquels des allocations familiales ou d'orphelin sont attribuées.

Si les représentants de la majorité ont regretté la disparition du chèque, ils ont souligné que seul son financement avait été supprimé. "Le décret existe toujours et le système peut être ressuscité", a remarqué Marchel Cheron (Ecolo). Comme Bea Dialo (PS) et Benoît Langendries (cdH), il a souhaité une évaluation des résultats engrangés et du nombre de communes qui continuent à l'appliquer, sur leurs propres deniers.

Le "père du chèque", lorsqu'il était ministre des Sports, Claude Eerdekens, a dit ne pas souffrir d'une "coquetterie d'auteur" même s'il regrette la disparition d'un système destiné à aider financièrement les jeunes défavorisés à pratiquer un sport.

Le ministre des Sports André Antoine a confirmé le choix budgétaire du gouvernement, même si le chèque n'est pas définitivement enterré. De nombreuses initiatives comme Eté jeunes ou le soutien financier accordé aux infrastructures de quartier ont remplacé le chèque, a-t-il ajouté.

Les deux textes du MR ont été repoussés, majorité contre opposition. (JLS)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés