Città Verde: Ecolo soutient l'analyse de son ministre

Le ministre de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry, a pris une décision en restant dans le cadre de ses compétences. Si d'autres ministres souhaitaient inscrire le dossier à l'ordre du jour, il aurait accédé à leur demande sans difficultés, a-t-on fait remarquer chez Ecolo à propos du projet Città Verde. Sur le fond, les Verts disent partager pleinement l'analyse de leur ministre.

"En examinant l'ensemble des paramètres du dossier, comme le prévoit le CWATUP, M. Henry a pris une décision dans le respect le plus strict de la Déclaration de politique régionale. Et sur le fond, nous partageons totalement son analyse: mieux vaut préserver des emplois existants dans le centre-ville de Charleroi plutôt que de miser sur d'hypothétiques emplois. Prendre ses responsabilités, ce n'est pas faire plaisir à tout le monde tout le temps", a expliqué le porte-parole d'Ecolo, Eric Biérin.

Les Verts s'interrogent aussi sur l'agitation qui règne dans certains cabinets ministériels. Le prédécesseur de M. Henry, André Antoine (cdH), avait refusé le projet il n'y a même pas deux ans, a-t-il fait remarquer.

Quant à la discussion qui a eu lieu au gouvernement, elle s'est passée très sereinement, a-t-il ajouté. (MUA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés