Clarificateur: face au risque sur BHV, Di Rupo réunit les partis francophones

Le président du PS Elio Di Rupo invitera dans les prochains jours le cdH, Ecolo et le MR, face au risque d'un vote dans le dossier de la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde, a-t-il déclaré dimanche sur les plateaux de la RTBF et de RTL-TVi.

Le chef de groupe N-VA à la Chambre Jan Jambon a affirmé dimanche que son parti refuserait de traiter mardi en urgence à la Chambre la proposition du Vlaams Belang de scinder BHV, mais qu'il se gardait la possibilité d'explorer cette voie parlementaire au terme de la mission de clarification de Bart De Wever, si aucune solution n'a été trouvée.

Cette échéance, repoussée au 18 octobre, a été rejetée par Elio Di Rupo. "On ne va pas se laisser impressionner, nous ferons tout pour stabiliser le pays, même si ce ne sera pas à n'importe quel prix", a-t-il dit.

Face au risque d'un nouveau vote flamand sur ce dossier, M. Di Rupo va inviter dans les prochains jours le cdH, Ecolo, mais aussi le MR pour une "discussion à coeur ouvert" destinée notamment à ce que le MR "revienne plus près des trois autres partis francophones que de la N-VA".

M. Di Rupo estime qu'en proposant de déterminer avant tout ce que francophones et Flamands veulent encore faire ensemble, le MR se rapproche des thèses du parti de Bart De Wever.

Ce dernier peut consulter qui il veut, a par ailleurs affirmé M. Di Rupo, interrogé sur une possible consultation de Didier Reynders par M. De Wever.

(BPE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés