Clarificateur: il faut relancer les négociations, disent le CD&V et le sp.a

Tant le président du CD&V Wouter Beke que son homologue du sp.a Caroline Gennez ont appelé lundi soir les vainqueurs des élections, à savoir, le PS et la N-VA, à relancer rapidement les négociations. Au cours de l'émission de la VRT, "Ter Zake", ils ont déploré les attaques verbales formulées par les uns et les autres au cours des derniers jours.

Wouter Beke a ainsi estimé que le plaidoyer d'Elio Di Rupo en faveur d'une Belgique composée de la Wallonie, de Bruxelles et des six communes à facilités et d'une révision des limites territoriales était "particulièrement indigne" d'un candidat-Premier ministre.

Caroline Gennez a affirmé que le capital confiance perdu autour de la table pouvait être reconstruit seulement en discutant de contenu. Elle a réitéré son appel à la constitution d'un front flamand.

Interrogé au cours de la même émission, le Vice-président du PS Philippe Moureaux a affirmé que la présidente du sp.a disait presque la même chose que le patron de la N-VA Bart De Wever, et que le sp.a constituait une petite formation qui suivait la N-VA à la trace.

Il a par ailleurs jugé que tous les libéraux n'étaient pas les mêmes. D'après lui, le président du MR et Vice-premier ministre sortant Didier Reynders voit la fin de sa carrière politique approcher et est prêt à tout pour rester ministre. (AHO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés