CO2: carton rouge européen

La Commission européenne a recalé la demande wallonne de disposer de quotas de CO2 supplémentaires, notamment pour le sidérurgiste ArcelorMittal. Un comité interministériel a été convoqué en urgence pour mercredi après-midi par Karel De Gucht afin de trouver comment pallier le veto européen, peut-on lire mercredi dans la presse francophone.

Le 28 février dernier, la Belgique a notifié à la Commission européenne sa demande d'une rallonge de quotas de CO2 de la Région wallonne. Mais le 27 mars, la Commission a délivré un carton rouge en refusant cette demande car la Région wallonne a demandé une modification d'une année en arguant qu'elle déciderait plus tard pour les quatre années à venir. "C'est tout à fait contraire aux règles européennes, nous avons refusé", expose-t-on à la Commission.

Entre-temps, la Région wallonne - le ministre de l'Economie Jean-Claude Marcourt en tête - aurait aimé forcer la main de la Commission européenne en contestant cette décision de l'exécutif européen devant la Cour de Justice. Mais la Région flamande refuserait, à ce stade, de s'associer à cette demande posée par les autorités wallonnes. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés