Comme l'Open Vld, le MR souhaite renforcer l'attractivité fiscale des bons d'Etat

Le MR souhaite lui aussi l'exonération du précompte mobilier sur les bons d'état, a indiqué jeudi le chef du groupe MR au sénat, François Bellot.

Celui-ci a rappelé qu'il avait déposé en mars dernier, avec Bert Anciaux (sp.a), une proposition de loi qui vise à étendre celle dont bénéficient les détenteurs de comptes d'épargne.

Plus tôt dans la journée, le chef du groupe Open Vld au Sénat, Bart Tommelein, avait invité les autres groupes parlementaires à soutenir la proposition de loi des libéraux flamands visant à étendre l'exonération fiscale des comptes d'épargne aux bons d'Etat.

Selon François Bellot, la Belgique doit emprunter, cette année, quelque 41 milliards d'euros. Or, près de 217 milliards dorment sur les livrets d'épargne.

Pourquoi ne pas faire appel à cette épargne nationale et réduire la dépendance vis-à-vis des marchés financiers, a demandé le chef du groupe MR.

Pour lui, cette proposition de loi pourrait rendre les bons d'Etat plus attractifs, évitant aux petits épargnants d'être tentés par des produits à plus haut rendement, mais surtout plus risqués.

D'après le sénateur, la philosophie de la proposition de loi est soutenue par des économistes comme M. Eric De Keuleneer, professeur à la Solvay Brussels School of Economics et Management, récemment auditionné par la Commission des finances et affaires économiques du Sénat dans le cadre de la crise monétaire européenne.

La sortie des sénateurs libéraux francophone et néerlandophones est intervenue au moment de l'annonce par le Premier ministre sortant Yves Leterme de l'activation d'un emprunt d'État à 4 pc sur cinq ans, dont la souscription a débuté jeudi et dans le contexte d'impasse des négociations budgétaires.

(PVO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés