Conciliateur: écarts "pas si spectaculaires", des "convergences inattendues"

Les écarts de résultat des diverses propositions de réforme de la loi de financement "ne sont pas si spectaculaires", estime mardi dans Sud Presse un expert sous couvert de l'anonymat. Johan Vande Lanotte croit voir des "convergences inattendues", même si le pessimisme reste dominant, écrit Le Soir.

"Les écarts ne sont pas si spectaculaires. Bien moins que l'effort demandé pour revenir à l'équilibre en 2015. Tout compromis est possible... s'il y a une volonté politique. La solidarité reste significative et le principe de responsabilisation, cher aux Flamands, existe déjà", commente cet expert dans Sud Presse.

Le Soir, lui, fait part d'un pessimisme dominant, même si le conciliateur royal Johan Vande Lanotte croit voir des "convergences inattendues" si l'on "dépasse les considérations symboliques".

Dans tous les cas de figure abordés dans les six propositions de révision de la loi de financement, le fédéral "perd des plumes", selon le quotidien. Les schémas des partis flamands se révéleraient "carrément désastreux" pour les finances fédérales. Les données soumises par le CD&V seraient "les moins catastrophiques du lot", derrière celles de la N-VA et de Groen-Ecolo.

Johan Vande Lanotte se rendra à 14h15 au Palais pour un rapport sur sa mission de conciliation, à l'issue duquel il répondra aux questions des journalistes au cours d'une conférence de presse prévue à 17 heures. (VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés