Conciliateur: une proposition qui va "très loin", selon Caroline Gennez

Le proposition de compromis du conciliateur royal Johan Vande Lanotte fait en sorte "que chaque autorité reçoit plus de responsabilité pour sa propre politique", a commenté mercredi soir la présidente du sp.a, Caroline Gennez, sur le plateau de l'émission Terzake.

Selon elle, la proposition du conciliateur va "très loin" en matière de nouvelles compétences pour les entités. En matière d'autonomie fiscale, les Régions auront leur mot à dire pour déterminer les tarifs, a-t-elle notamment indiqué.

La présidente des socialistes flamands s'est déclarée contente que le texte de son coreligionnaire puisse être "une base pour la poursuite de négociations".

La proposition "équilibrée" englobe une large réforme de l'Etat, a-t-elle assuré.

"Cela va très loin en matière d'emploi et de justice par exemple".

La proposition est bâtie autour des 12 principes convenus durant l'été par les 7 partis autour de la table: une autorité fédérale forte pour continuer à payer le système de pension et de santé, le maintien de la progressivité des impôts, et plus de responsabilité aux entités.

La présidente des socialistes flamands a encore dit espérer pouvoir parvenir à un accord avec les autres formations flamandes concernant les "marges", avant de boucler un accords avec les partis francophones.

Mme Gennez n'a toutefois pas souhaité commenter la suite à donner au cas où ces négociations devraient échouer. (KVH)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés