Publicité

Conflit Marcourt-Peeters: la Flandre a pris en compte la "réexportation" via les ports

Le gouvernement flamand a confirmé mercredi les chiffres à l'exportation avancés lundi à Saint-Pétersbourg par le ministre-président flamand Kris Peeters, expliquant qu'ils tenaient compte des biens transitant par les ports.

Selon Kris Peeters, la Flandre assure 82,6 pc des exportations belges, pour 15,7 pc à la Wallonie. Le chef de l'exécutif flamand illustrait ainsi le fait que, selon lui, la perspective d'une Wallonie indépendante était irréaliste.

Vice-président du gouvernement wallon et ministre du Commerce

extérieur, Jean-Claude Marcourt a contesté ces chiffres, rétorquant que la répartition était, à la fin de l'année 2009, de 77,4% et 20,4%, et qualifiant les propos de M. Peeters de discourtois.

"Les chiffres de M. Peeters sont pourtant corrects", a affirmé la ministre flamande Hilde Crevits mercredi devant le parlement flamand. Ils sont utilisés à l'échelle internationale et prennent en compte la "réexportation" des biens arrivant en Belgique par les ports, et qui sont par la suite à nouveau exportés.

"Si cette réexportation est prise en compte, la balance penche fortement en faveur de la Flandre", a commenté Mme Crevits.

Les chiffres de M. Marcourt, qui sont aussi ceux de la Banque nationale, ne prennent pas en compte cette réexportation.

"J'ai simplement voulu insister sur le fait que nous devons continuer à travailler à une réforme approfondie de l'Etat de manière rationnelle", a justifié Kris Peeters par la bouche de Mme Crevits. (PIM)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés