Publicité
Publicité

Consensus sur une Commission spéciale Chambre sur les abus sexuels dans l'église

Un consensus s'est dégagé mardi, au sein du groupe de travail informel, sur la constitution d'une Commission spéciale Chambre sur les abus sexuels dans l'église. Un accord définitif devrait intervenir mercredi. La séance plénière pourrait alors prendre la proposition en considération et installer la Commission. Celle-ci pourrait commencer son travail après les vacances de Toussaint.

La Commission spéciale sera composée de 13 membres. Elle se concentrera sur les abus sexuels et les actes de pédophilie dans un rapport d'autorité et ce plus spécialement au sein de l'église. Elle pourra se transformer en Commission d'enquête si elle en éprouve le besoin. Son rapport est attendu pour la mi-avril.

Le consensus est intervenu autour de la position médiane défendue par le MR et PS. Ces deux groupes ont dès le début plaidé pour une Commission spéciale avec un mission clairement définie alors que certains voulaient une Commission d'enquête (Ecolo, Groen! et sp.a) ou une Commission mixte avec le Sénat et une mission très large (cdH, CD&V et N-VA).

Le consensus s'est finalement fait sur une Commission spéciale Chambre avec un mission bien définie dont le but n'est pas d'entendre les victimes mais bien d'analyser si les règles de séparation entre l'Etat et l'église ou entre l'église et la Justice, par exemple, ont été respectées. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés