Crèches dans les gares: la Communauté attend des précisions de la SNCB

La Communauté française reste encore perplexe devant les intentions de la SNCB de développer l'installation de crèches dans les gares ou à leur proximité. Elle attend des précisions de la part du holding avant de prendre attitude, a expliqué lundi le ministre de l'Enfance Jean-Marc Nollet en Commission du parlement de la Communauté française.

Interrogé par Florence Reuter (MR) et Benoît Langendries (cdH), le ministre a indiqué que deux expériences pilotes sont prévues à Audenarde et Liège.

Si l'expérience est positive, elle pourrait être étendue à Charleroi, Arlon, Bruxelles et Anvers et la SNCB recherche des partenaires privés ou publics pour concrétiser ses projets de crèches ou maisons d'accueil pour enfants de 0 à 3 ans , a-t-il dit.

Les responsables de l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE) poursuivent pour leur part les contacts avec les chemins de fer pour connaître les modalités concrètes de l'opération.

Les projets SNCB ne peuvent en effet actuellement entrer dans les critères des programmes de l'ONE et il faudra voir dans quelle réglementation de l'Office ces crèches pourraient entrer si la Communauté française participe, a encore souligné M. Nollet.

(JLS)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés