Crise: la logique suivie n'a fait qu'aiguiser l'appétit de la N-VA

La méthode de négociation choisie jusqu'à présent a conduit à l'impasse. Elle n'a fait qu'aiguiser toujours plus l'appétit de la N-VA, a affirmé lundi soir le président du FDF, à la suite du coup d'arrêt dans les négociations marqué lundi matin par la formation nationaliste flamande.

"Les circonstances sont trop graves pour considérer qu'il y a un jeu partisan à livrer. La méthode choisie a conduit à l'impasse. On a même le sentiment que le fossé s'est davantage creusé", a commenté le président des FDF, interrogé par l'agence Belga.

Pour Olivier Maingain, le citoyen a à présent le droit démocratique à "un temps d'explication sur les contreparties" qui avaient été demandées à la N-VA.

"Il faudra d'abord voir jusqu'où les francophones étaient entrés dans le jeu de la Nieuw-Vlaamse Alliantie", a-t-il ajouté.

"La logique suivie jusqu'à présent et l'absence de front francophone n'a fait qu'aiguiser l'appétit de la N-VA", a enfin dit le président des FDF, demandant une nouvelle fois "une concertation entre les partis francophones". (JDD)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés