Crise: PS, cdH et Ecolo restent ouverts à la discussion

Pour le PS, le cdH et Ecolo, la formation d'un gouvernement fédéral reste la priorité absolue. Les partis disent demeurer ouverts à la discussion afin de maintenir la stabilité du pays et d'offrir une perspective durable tant aux entités fédérées qu'au niveau fédéral.

Dans un communiqué publié lundi après-midi, les trois partis regrettent l'attitude de la N-VA et rappellent que celle-ci a accepté à deux reprises les 12 principes pour la révision de la loi de financement.

"Elle en donne maintenant sa propre interprétation et exige comme préalable qu'un seul et unique des 12 principes à savoir l'augmentation significative de l'autonomie financière des entités fédérées soit mis en œuvre", soulignent PS, cdH et Ecolo.

"Tout responsable francophone qui soutient un tel scénario accepte l'appauvrissement structurel des populations de Wallonie et de Bruxelles", ajoutent-ils.

Selon eux, l'exigence de la N-VA ne tient en effet pas compte des 11 autres principes, dont notamment le maintien des prérogatives fiscales nécessaires à la viabilité à long terme de l'Etat fédéral, l'absence de concurrence fiscale déloyale ou le non-appauvrissement d'une entité fédérée.

Les trois partis continueront à exiger, dans le cadre de toute discussion future, une vérification des conséquences financières pour la Wallonie, pour Bruxelles, pour la Flandre et pour le niveau fédéral de chaque modèle de financement proposé. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés