Publicité
Publicité

Crise: Reynders souligne deux préalables à la négociation

Dans le rapport qu'il a présenté au Roi, Didier Reynders redit que les entretiens qu'il a eus pendant sa mission lui ont permis de conclure "qu'une volonté de négocier existe et est largement partagée par tous les interlocuteurs". Il ajoute qu'il lui semble toutefois que deux préalables doivent être posés: les transferts de compétences doivent aller de pair avec une révision de la loi de financement et il est indispensable de rétablir la confiance.