Danneels: l'Eglise ne s'est pas assez souciée des faits de pédophilie

L'Eglise ne s'est pas préoccupée dans le passé des cas d'abus sexuel commis par des religieux sur des enfants autant qu'elle aurait dû le faire, a estimé le cardinal Godfried Danneels dans l'émission télévisée "God en klein Pierke" (Eén) à l'occasion de sa première interview sur l'affaire Vangheluwe. L'interview a été enregistrée en octobre dans l'abbaye d'Orval. Le cardinal reconnaît toujours souffrir de l'affaire impliquant l'ancien évêque de Bruges, qu'il considérait comme son ami.

Selon le cardinal, l'Eglise n'avait aucune idée de l'ampleur des abus commis par ses membres. Lui-même n'a été confronté, lorsqu'il était cardinal, qu'à trois ou quatre reprises à des faits de pédophilie par des prêtres de son évêché. Il a néanmoins reçu plusieurs informations sur des faits commis par des religieux d'ordres sur lesquels il n'avait aucune autorité ou qui se trouvaient en dehors de son évêché.

Selon lui, on ne s'est pas assez préoccupé du problème à l'époque alors qu'il considère que la pédophilie est deux fois plus grave lorsque les faits se passent au sein de l'Eglise. Mais, ajoute-t-il, les temps ont changé et le problème est désormais reconnu.

Godfried Danneels déclare également, dans cette interview, avoir été "surpris" et "bouleversé" lorsque l'affaire Vangheluwe a éclaté. Il dit souffrir encore profondément, ne pas ressentir de rancune mais il ne prévoit pas de rendre visite à l'ancien évêque. (AHO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés