De Wever: après six mois, on a enfin le point de vue d'un négociateur, dit D. Reynders

Il était intéressant d'entendre le point de vue de l'un des principaux négociateurs sur des points qui n'ont toujours pas été abordés six mois après les élections, a commenté le président du MR, Didier Reynders, chargé d'introduire M. De Wever devant le Cercle de Wallonie.

Régulièrement M. De Wever a épinglé les différences entre une Flandre qui penchait à droite et une Wallonie à gauche. Il n'a toutefois pas tendu de perche vers le MR: il a estimé qu'il ne lui appartenait pas d'organiser le jeu du côté francophone.

Interrogé en marge de la conférence, M. Reynders s'est également montré très prudent. "Lisez nos programmes. Il y a une orientation politique en Flandre qui est de centre droit alors que du côté francophone, l'Olivier s'est clairement positionné sur la gauche (...). Avec le MR, nous avons sans doute une position plus intermédiaire, comme nous l'avons eu dans les différents gouvernements auxquels nous avons participé", a-t-il dit. (NBA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés