Début de polémique autour de propos de Karel De Gucht sur le lobby juif

Le franc-parler de Karel De Gucht risque de lui valoir une nouvelle fois des ennuis: ses déclarations sur le lobby juif à Washington suscitent en effet un début de polémique, qui a obligé la Commission européenne à se positionner.

L'ancien ministre des Affaires étrangères, actuellement commissaire au commerce, a affiché jeudi son scepticisme sur les chances de succès des nouvelles négociations directes entre Palestiniens et Israéliens. Interrogé sur Radio Een (VRT), il a affirmé notamment que "le lobby juif au Capitole ne doit pas être sous-estimé".

Ses propos ont été relayés à la conférence de presse quotidienne de la Commission européenne par des journalistes qui les ont qualifiés de "racistes". Le porte-parole de l'exévutif communautaire a refusé de les commenter. "Il s'agit de commentaires personnels qui ne représentent pas la position bien connue de la Commission européenne", a-t-il dit. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés