Publicité
Publicité

Décès d'Antoine Duquesne: une carrière sous le signe du libéralisme

Pour Guy Verhofstadt, "tous ceux qui ont connu ou travaillé avec Antoine Duquesne se souviendront de lui avec tendresse et avec grand respect pour son travail comme ministre de l'Intérieur". Et de rappeler qu'Antoine Duquesne a mené dans son gouvernement, "au lendemain de l'affaire Dutroux, une réforme majeure de la police qui s'est avérée complexe mais efficace".

"Cet intérêt marqué pour le bon fonctionnement du système pénal et la sécurité des citoyens s'est ultérieurement confirmé au Parlement européen où il s'est révélé un membre actif avant que sa carrière, toute entière sous le signe du libéralisme, ne soit prématurément interrompue par une attaque cérébrale", a ajouté Guy Verhofstadt.

M. Verhofstadt, qui est président du groupe libéral au Parlement européen, a dirigé de 1999 à 2003 le gouvernement arc-en-ciel dans lequel Antoine Duquesne a été ministre de l'Intérieur. (ALN)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés