Publicité

Décharge de Tenneville: revers en vue pour Philippe Henry

L'auditeur du Conseil d'Etat vient de conclure à l'annulation de l'arrêté du ministre wallon Philippe Henry permettant la réouverture de la décharge de Tenneville, en province de Luxembourg, écrit mercredi un journal francophone. Si le Conseil d'Etat suit l'avis de son auditeur, ce qu'il fait dans 90% des cas, ce serait un nouveau revers pour le ministre Ecolo, écrit le quotidien.

Le Conseil d'Etat avait annulé en juin 2009 le permis d'exploiter du Centre d'enfouissement technique de Tenneville après une action des opposants. Philippe Henry avait autorisé la réouverture de la décharge moins de trois mois plus tard, en prévoyant une capacité d'un million de mètres cubes et une durée de vie jusqu'en 2023.

Sa décision avait grandement mécontenté les associations de défense de l'environnement. Pour Inter-Environnement Wallonie (IEW), les déchets en provenance du nord du Luxembourg et de Namur et qui motiveraient la réouverture de Tennevile ont déjà servi de justification pour augmenter la capacité des incinérateurs de Liège et Thumaide.

Au cabinet du ministre Henry, on dit attendre l'arrêt définitif de la Cour pour réagir. (SLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés