Déclaration gouvernementale: Di Rupo appelle chacun à faire un pas

Le président du PS, Elio Di Rupo, a pris dimanche la parole, en français et en néerlandais, au nom de son groupe lors du débat à la Chambre pour demander à chaque communauté de faire un pas vers l'autre dans les discussions institutionnelles qui viendront.

"A présent, nous devons retrouver le fil de la négociation constructive pour mieux faire évoluer la Belgique et lui permettre de fonctionner. Chaque communauté et chaque famille politique devra accepter de faire des pas vers l'autre. Chacun devra rechercher des formules mutuellement gagnantes", a-t-il souligné, évoquant son souhait de voir une majorité encore plus large que celle dont jouit le nouveau gouvernement se joindre à une future réforme de l'Etat.

Le chef de groupe cdH, Melchior Wathelet, a insisté à plusieurs reprises sur la restauration de la confiance que devait favoriser ce gouvernement après 6 mois de crise. Quant au communautaire, il s'est réjoui de voir se réaliser ce que le cdH préconisait depuis le mois de juillet: d'un côté, un gouvernement se met en place pour s'occuper des problèmes socio-économiques et, de l'autre, un groupe est créé pour aborder les questions institutionnelles.

Sur ce point, le chef de groupe sp.a, Peter Vanvelthoven, a rappelé la disposition de son parti à soutenir une réforme de l'Etat dès lors qu'elle était sociale et ne touchait pas à la solidarité.

L'Open Vld a félicité Guy Verhofstadt pour la "mission impossible" qu'il avait réussie. (NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés