Décret inscriptions: les parents tirent la sonnette d'alarme

L'Union des Fédérations des Associations de Parents de l'Enseignement Catholique (UFAPEC) a rassemblé des parents de Bruxelles et du Brabant wallon pour discuter du troisième décret inscription et il en ressort que si certaines mesures sont positives, il reste de nombreux points de mécontentement et les parents tirent la sonnette d'alarme, peut-on lire jeudi soir dans un communiqué de l'UFAPEC.

Si les parents se réjouissent notamment du formulaire unique ou des efforts mis en place par l'administration, ils témoignent également de certains phénomènes constatés parmi les enfants déstabilisés, comme une augmentation de la violence dans les cours d'école avant la période d'inscription, un sentiment d'injustice et d'incompréhension et même des signes de dépression chez les enfants.

Les parents demandent entre autre de revoir la méthode de géo-localisation, de modifier le poids des critères, de supprimer les indices composites moyens et d'adapter l'offre aux spécificités régionales. Ils dénoncent également de gros soucis de communication avec la Commission Inter-réseau des inscriptions (CIRI).

Les conclusions de la réunion organisée par l'UFAPEC seront présentées vendredi au cabinet de la ministre de l'enseignement et à la CIRI.

Pour l'UFAPEC, il convient cependant de ne pas "cibler toute l'action publique sur la gestion des inscriptions qui a monopolisé trop d'attention au cours des trois dernières années et de recentrer le débat de manière utile sur la qualité de l'enseignement au sein de chaque école et le respect des projets pédagogiques des établissements". (CYA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés