Défense: des mesures d'économies plus importantes que prévues

L'armée devra faire davantage d'économies que ce que le ministre Pieter De Crem a annoncé dans son plan de restructuration, le gouvernement ayant décidé de réaliser un ultime effort d'économies de 31 millions d'euros lors du dernier week-end de ses travaux budgétaires. C'est ce qu'affirme mercredi matin un quotidien néerlandophone.

Cette nouvelle coupe budgétaire serait réalisée par un départ accéléré de personnel et l'avancement de la date de fermeture de certaines casernes. Des économies seraient aussi réalisées dans les frais des missions militaires au Liban, au Kosovo et en Afrique.

Le ministre avait annoncé des mesures d'économie à hauteur de 97 millions dans ce qu'il a qualifié de dernière grande réforme de l'armée. Cette somme a été portée à 128 millions au cours d'un dernier examen de la part du Comité budgétaire. Cela représente un effort, considérable, alors que les frais de personnel de l'armée représentent 1,8 milliard dans un budget global de 2,8 milliards et qu'en 2010 déjà, 354 millions seront consacrés à l'achat de nouveaux véhicules.

C'est cette situation qui serait à l'origine de la décision d'anticiper le départ de membres du personnel. L'armée belge compte actuellement 37.725 personnes et il est prévu qu'il n'y en aura plus que 34.000 en 2013; ce mouvement serait donc accéléré en abaissant l'objectif à 31.000 hommes.

(HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés