Deprez menace de "se tailler"

Gérard Deprez, premier suppléant MR aux élections européennes et président-fondateur du Mouvement citoyen pour le changement (MCC), se montre très critique par rapport à la stratégie identitaire de Didier Reynders qui, selon lui, est à l'origine de la défaite du MR le 7 juin.

"La première victime de nos erreurs et de celles de Didier Reynders est le parti", souligne-t-il dans Le Soir. "J'ai des regrets d'avoir vu nos atouts gâchés pendant la campagne. Mais je tiens à dire que je n'ai rien contre Didier Reynders en tant que personne. Je juge le résultat de l'image qu'il a projetée et qui est apparue trop arrogante."

Selon le député européen sortant, le problème d'image se voit aussi dans "tout ce bleu partout". "Cela manque de subtilité", juge-t-il. "Il faut en revenir au MR en tant que mouvement réformateur", appelle-t-il. "Il est patent de remarquer que c'est Ecolo qui a présenté pendant la campagne les propositions les plus réformatrices. Personne ne peut dire quelles idées réformatrices le MR a défendues dans le même temps."

Gérard Deprez n'exclut pas de "se tailler" après le prochain congrès. "Si le prochain congrès est identitaire, je me taille", prévient-il. (GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés