Des énergimètres seront installés dans certains trains

La SNCB et le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire Infrabel ont lancé un projet pilote qui prévoit l'installation d'énergimètres dans certains trains, selon le magazine "Time to B" de la SNCB. L'objectif est d'étudier l'efficacité des parcours des trains et de voir comment ceux-ci peuvent rouler de manière moins énergivore.

Si le projet pilote, qui prévoit l'installation de 10 énergimètres, se solde par un succès, la SNCB devra à terme en équiper tout le matériel de traction.

De cette manière, la SNCB cherche à limiter sa consommation énergétique, notamment parce que sa facture d'électricité a fortement gonflé ces dernières années, augmentant de 40% depuis 2006.

"En 2009, notre facture énergétique a augmenté de près de 35 millions d'euros par rapport à 2008", a expliqué le porte-parole de la SNCB, Jochem Goovaerts.

"La différence entre le minimum et le maximum consommé sur un trajet donné peut atteindre 30 à 40 pc. De nombreux parcours peuvent donc être réalisés en économisant de l'énergie", souligne le responsable du projet chez SNCB Technics, Christophe Tassin.

Les énergimètres aideront également Infrabel à facturer à tous les opérateurs ferroviaires (la SNCB et ses concurrents) leur consommation effective d'énergie. Jusqu'à présent, cela se faisait par un calcul sur bases des tonnes- et voyageurs-kilomètres parcourus.

"Installer des compteurs sur les trains permet de mesurer la consommation réelle", souligne "Time to B".

(VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés