Publicité

Des épargnants floués réclament 1,5 million d'euros à Centea

Douze épargnants ont réclamé jeudi devant la Cour d'appel d'Anvers 1,5 million d'euros à la banque Centea. En 2000, ils avaient été escroqués de 61 millions de francs belges par Valère C. (Celis), un gérant d'une filiale Centea d'Herk-de-Stad. La banque n'a pas voulu indemniser les épargnants car elle estime que Valère C. était un courtier indépendant non lié à Centea.

Les épargnants dont la soeur, belle-soeur et nièce de Valère C., lui faisaient confiance depuis les années 70 pour gérer leur argent. Ils pensaient que leur épargne se trouvait au Luxembourg dans un pôle d'investissement. Mais, lorsque le secret bancaire a été levé au Luxembourg, les épargnants ont demandé de récupérer leur argent chez Centea.

Valère C. a ensuite affirmé à la police qu'il avait été dévalisé alors qu'il possédait l'argent des épargnants. Mais l'enquête a montré qu'il n'y avait pas d'argent placé au Luxembourg.

Les épargnants n'ont rien récupéré et demandent que Centea intervienne mais la banque estime que Valère C. a agi alors qu'il n'était pas un agent de la banque.

Jugement le 3 décembre. (HIE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés