Des recettes "illégales" dans le Budget: une opération one-shot assumée

Le transfert d'argent provenant de la Caisse des dépôts et consignations vers le Trésor public pour l'établissement du budget 2009 a été fait sur demande expresse du gouvernement qui cherchait ainsi explicitement à réduire le déficit budgétaire, a souligné vendredi l'ancien député Luk Van Biesen (Open Vld).

Membre de la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations sous la précédente législature, M. Van Biesen s'est étonné de l'article de presse paru vendredi à ce propos.

L'augmentation du montant versé par la Caisse des dépôts au Trésor est mentionnée dans le rapport annuel de la Caisse, rappelle-t-il. En outre, lui-même et le président de la Cour des comptes ont relevé ce point en juin dernier lors des travaux de la Commission de surveillance, ajoute Luk Van Biesen.

L'administration a répété à cette occasion que le transfert avait été opéré sur demande expresse du gouvernement, dans le but avoué de réduire le déficit budgétaire, selon lui.

"Cette opération est donc clairement à considérer comme une opération unique, et on peut difficilement en parler comme d'une erreur de comptabilité", a-t-il commenté, s'opposant ainsi à l'interprétation qu'en avait faite un peu plus tôt le ministre de la Justice Stefaan De Clerck.

La Caisse des dépôts ne s'est pas prononcée sur la provenance de l'argent et n'a servi que de "boîte aux lettres" pour l'Organe central pour la saisie et la confiscation (OCSC), ajoute encore Luk Van Biesen. (VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés