Publicité

Des substances polluantes influencent le développement des enfants

Certaines substances polluantes présentes dans le sang du cordon ombilical influencent négativement, même en cas de faible concentration, le développement intellectuel et comportemental des enfants de 0 à 3 ans, selon les résultats d'une étude menée par le Steunpunt Milieu en Gezondheid, à la demande du gouvernement flamand.

Le centre d'expertise de neurotoxicologie et de neuropsychologie du centre de soins psychiatrique de Geel a suivi, entre 2002 et 2007, 200 enfants jusqu'à leur troisième anniversaire.

Peu après leur naissance, plusieurs substances provenant du sang de leur cordon ombilical ont été analysées.

Les enfants qui présentent une forte concentration en plomb ont obtenu de plus faibles résultats à des tests de QI. Ils sont plus actifs que la moyenne et éprouvent des difficultés pour se concentrer ainsi que des problèmes sociaux et émotionnels.

Les effets des PCB et de la dioxine ont également été étudiés. Les enfants présentant un taux de PCB important commencent à marcher plus tard et développent leur langage avec un certain retard. Ils expriment aussi moins vite leurs émotions. Ils sont plus passifs et obtiennent des résultats moindres aux tests de QI. Les résultats sont pratiquement identiques en cas de concentration trop élevée de pesticides dans le sang du cordon ombilical.

(CYA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés