Des victimes de la guerre du Golfe devant la justice belge

La chambre du conseil de Bruxelles examinera mardi une plainte commune de 9.000 personnes qui, au lendemain de la guerre du Golfe (1990-1991), ont été violemment expulsées du Koweït sous l'accusation de collaboration avec l'Irak et réclament aujourd'hui, sur base de la loi belge réprimant le crime de génocide, la comparution en justice de nombreux fonctionnaires koweïtiens, rapporte De Morgen.

Publicité
Publicité

Echo Connect