Publicité
Publicité

Deux fois plus de risques d'être chômeur à Bruxelles selon une étude

Un Bruxellois a deux fois plus de risques d'être au chômage qu'un habitant du reste du pays ou d'une autre ville européenne comparable, indiquent les résultats d'une étude menée par une chercheuse de l'ULB pour la Région de Bruxelles-Capitale. Parmi les raisons de ce chômage endémique figurent le manque d'offres et la méconnaissance du néerlandais, rapportent La Libre Belgique mardi.