Publicité

Dialogue: Peeters ne veut pas de négociations parallèles

Le ministre-président flamand Kris Peeters ne voit pas d'un bon oeil la tenue de négociations parallèles au dialogue communautaires, qui porteraient sur Bruxelles ou la nomination des trois bourgmestres de la périphérie.

M. Peeters entend conclure avant la fin de l'année des accords partiels au sein du dialogue communautaire, a-t-il encore confié vendredi à la télévision flamande.

Il réagit ainsi à la demande des présidents de partis francophones faite à leurs collègues flamands, de se rencontrer afin de voir la façon dont le dialogue communautaire pourra se poursuivre après la non nomination des trois bourgmestres.

Mais pour M. Peeters, il n'est pas question de négociations parallèles. Il estime qu'il n'est pas sage d'organiser différentes plate-formes où l'on discute au même moment de choses à propos desquelles il a été expressément convenu que l'on ne parlerait pas.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés