Didier Viviers, nouveau recteur de l'Université libre de Bruxelles

Les enseignants de l'Université libre de Bruxelles (ULB) ont massivement élu mardi l'historien Didier Viviers au poste de recteur de l'université, traversée depuis plusieurs mois par de fortes tensions qui ont conduit en septembre à la démission de son recteur, Philippe Vincke.

Didier Viviers a été préféré à son unique concurrent, le politologue Pascal Delwit. Le premier a bénéficié de 633 voix, contre 173 pour le second, lors d'une élection qui a enregistré un taux de participation de 79,05%, un record depuis 40 ans, selon les résultats publiés mercredi par la commission électorale.

Ces résultats ne seront définitifs qu'au terme de la période de recours qui se clôture vendredi 10 décembre à 16h30.

En l'absence de toute contestation, la passation de pouvoir aura lieu vendredi 10 décembre en fin de journée.

Didier Viviers achèvera le mandat de Philippe Vincke, c'est-à-dire jusqu'au 14 décembre 2012, et sera rééligible pour un mandat de quatre ans.

Né à Soignies et âgé de bientôt 48 ans, le futur recteur de l'ULB occupe depuis 2008 les fonctions de doyen de la faculté de Philosophie et Lettres, où il est professeur d'histoire et d'archéologie, et spécialiste de la Grèce antique.

Son élection intervient près de trois mois après la démission spectaculaire, le 20 septembre dernier, de Philippe Vincke, suite à de fortes tensions au sein du conseil d'administration de l'Alma mater bruxelloise.

Celui-ci sera d'ailleurs amené à élire le mois prochain un nouveau président, en remplacement du président sortant, le médecin Jean-Louis Vanherweghem. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés