Dix ans après Bredene, le bourgmestre plaide pour d'autres plages naturistes à la Côte

Dix ans après l'ouverture de la première plage naturiste du pays à Bredene, le bourgmestre de la localité, Steve Vandenberghe (sp.a), plaide pour davantage d'espaces de ce type à la Côte belge. "Notre plage de Bredene, longue de 300 mètres, est devenue trop petite", explique-t-il.

Le vent fort et l'absence de soleil ont quelque peu terni les activités organisées dimanche à l'occasion du 10e anniversaire de la plage naturiste de Bredene.

La création de la plage naturiste de Bredene avait été rendue possible, en 2000, grâce à un accord entre les autorités politiques et judiciaires. Durant les premières années, la police avait dû garder un oeil sur le site et les dunes environnantes afin que le naturisme reste confiné sur la plage dédiée à cet effet.

"La plage naturiste a permis de mettre Bredene en avant", a commenté le bourgmestre. "Par ailleurs, nous avons d'autres choses à offrir sur le plan touristique. Mais en parlant de plage naturiste, on pense spontanément à Bredene. Par temps beau et chaud, la partie de plage réservée au naturisme est même trop petite. C'est pourquoi je lance un appel à la création d'autres plages naturistes au littoral. Nous ne pouvons en effet pas nous étendre, si ce n'est sur le territoire du Coq. Mais il n'y a pas de consensus politique à ce sujet. Il y aurait aussi de l'intérêt du côté de Middelkerke", a déclaré M. Vandenberghe. (MUA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés