Dons de sang: la discrimination des homosexuels en question en Europe

Les ministres européens de la Santé ont abordé lundi à Bruxelles le sentiment de discrimination de la communauté homosexuelle, qui se voit interdire le don de sang dans plusieurs pays de l'Union en raison du risque de contamination plus important.

Les règles européennes prévoient que les groupes à risques ne peuvent pas donner leur sang, mais elles sont interprétées différemment d'un pays à l'autre. Certains interdisent à tous les homosexuels de donner leur sang, tandis que d'autres misent plutôt les comportements à risque, comme le nombre de partenaires sexuels.

Face au sentiment de discrimination ressenti par la communauté gay, "nous avons demandé au commissaire (à la santé John Dalli) de nous faire des propositions", a indiqué la ministre belge Laurette Onkelinx, à l'issue de la réunion, qu'elle venait de présider.

"En Belgique, nous travaillons avec le Parlement, les experts et le centre pour l'égalité des chances afin de revoir le questionnaire qui est en application, pour qu'il soit le moins discriminatoire possible", a-t-elle ajouté.

M. Dalli a indiqué pour sa part que la question de la sécurité était primordiale à ses yeux. Selon lui, "le sang devrait être sûr, quelle que soit sa provenance". "Nous allons voir comment faire avancer cette discussion", a-t-il dit, sans donner davantage de précision. (WAE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés