Publicité

Du rôle des neurones dans la dépendance aux drogues

Des chercheurs de l'ULB ont mis en avant, dans un étude publiée dans la revue "Nature Neuroscience", le rôle inattendu d'une population de neurones dans la dépendance aux drogues et le contrôle moteur.

Cette avancée ouvre des perspectives intéressantes, notamment pour le traitement de la maladie de Parkinson. La dépendance aux drogues et la maladie de Parkinson impliquent un excès ou un déficit du neurotransmetteur dopamine. Celle-ci est libérée dans une région du cerveau -le striatum- qui est constituée principalement de deux populations de neurones.

Les équipes de chercheurs ont détruit une de ces deux populations de neurones dans un nouveau modèle de "souris transgénique", démontrant ainsi in vivo qu'une de ces deux populations inhibe l'activité motrice tout comme elle inhibe la préférence et la mémorisation induite par la prise de drogue.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés