Ecole de la Brise: moratoire d'un an et deux rapports; la décision sera prise en mai 2011

Le gouvernement de la Communauté française a décidé jeudi de mettre en place un moratoire quant à la fermeture de l'athénée royal "La Brise", situé à Watermael-Boisfort. L'école restera donc ouverte au cours de l'année scolaire 2011-2012, a annoncé le gouvernement.

Celui-ci prendra une décision quant à l'avenir de l'école d'ici mai 2011. Il s'appuiera sur un rapport qui dressera l'éventail des options possibles en termes d'infrastructure et de leur coût pour garantir la sécurité des occupants.

Un rapport fera également le point sur l'offre d'enseignement de la Communauté française sur la zone de Bruxelles-Sud, indique le communiqué diffusé après la réunion du gouvernement.

Ces documents seront soumis au gouvernement Demotte d'ici la fin du mois de mars 2011. Sur base de ceux-ci, le gouvernement entreprendra une concertation avec le "Groupe Démographie bruxelloise" qui associe le gouvernement de la Région bruxelloise et la Commission communautaire française de Bruxelles.

Cette concertation terminée, le gouvernement de la Communauté française statuera sur l'avenir de l'école.

La décision initiale du gouvernement de fermer l'athénée à partir de septembre 2011 pour manque de fréquentation et coût élevé des travaux de rénovation a suscité une polémique dans le monde politique, de même que les protestations des syndicats d'enseignants et des communes concernées.

Jeudi matin, une délégation syndicale avait été reçue par le ministre-président de la Commission Communautaire française, Christos Doulkeridis. Celui-ci avait plaidé, samedi dernier, pour l'instauration d'un moratoire d'au minimum un an sur la décision à prendre quant à l'avenir de cette école.

(MDP)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés