Economies d'énergie encore encouragées au fédéral

Un certain nombre d'investissements économiseurs d'énergie dans des nouvelles constructions, tels que le placement de chauffe-eaux et de panneaux solaires, de cellules photovoltaïques et de pompes à chaleur, vont continuer à être soutenus fiscalement, a indiqué jeudi le ministre des Finances Didier Reynders.

Il répondait ainsi à une question du sénateur Johan Vande Lanotte, chef de groupe sp.a.

Se réjouissant du revirement opéré par le gouvernement, M. Vande Lanotte n'en a pas moins souligné qu'il rendait le budget caduc.

Quant à la hausse du plafond donnant droit à une déduction pour le gestionnaire de consommation d'énergie de 2.000 à 2.600 euros elle restera d'application pour les cellules photovoltaïques jusqu'à la déclaration fiscale 2012 (revenus 2011). (NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés