Publicité
Publicité

Edmund Stoffels estime que le PS a réagi trop vite à la note du clarificateur royal

Edmund Stoffels, le président de l'aile germanophone du parti socialiste et parlementaire wallon, estime que le PS a réagi précipitamment à la note de Bart De Wever, indique la BRF.

Edmund Stoffels est d'avis que le "non" précipité des francophones a contribué à durcir les positions et que le PS aurait dû se donner un temps de réflexion plus long afin d'analyser la note en profondeur.

M. Stoffels présume que les responsables de son parti ont réagi à chaud en rendant la monnaie de sa pièce à la NV-A qui, jadis, avait rejeté en bloc les propositions du préformateur, Elio Di Rupo, indique encore la radio-télévision de la Communauté germanophone.

Le parlementaire wallon espère néanmoins que tous les partenaires retrouveront le chemin des négociations.

Par ailleurs dans l'interview accordée à la BRF, Edmund Stoffels est d'avis que la proposition de Bart De Wever n'est "pas si mal que cela" pour les germanophones puisque le compromis prévoit notamment plus de compétences pour les Communautés. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés