Publicité

ELECTIONS10: Amnesty International remet son mémorandum aux partis politiques

La proximité des élections fédérales du 13 juin prochain a incité Amnesty a faire parvenir mercredi aux différents partis politiques un mémorandum dans lequel l'organisation enjoint la Belgique à ratifier un certain nombre de protocoles ou de conventions cadre mais aussi d'instituer une commission des droits fondamentaux.

Amnesty International réclame ainsi la ratification des protocoles facultatifs à la convention contre la torture, au pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels ou encore la ratification de la convention cadre pour la protection des minorités.

De même, Amnesty réclame l'institution d'une commission belge des droits fondamentaux, un meilleur contrôle du commerce international des armes, des lois précises pour définir les infractions terroristes ainsi qu'une évaluation des lois anti-terroristes et de leurs effets.

En matière de politique étrangère, Amnesty demande à la Belgique de poursuivre son investissement dans la formation de l'armée, de la police et la réhabilitation de l'appareil judiciaire congolais. Concernant l'Afghanistan, Amnesty recommande à la Belgique de veiller à ce qu'aucune concession ne soit faite en matière de droits humains et en particulier sur les droits des femmes.

Amnesty plaide également dans son mémorandum en faveur d'une procédure d'asile accessible, efficace et de qualité, un système d'accueil des demandeurs d'asile respectueux des droits fondamentaux, une humanisation des centres fermés ainsi qu'une politique de retour humanisée.

L'organisation de défense des droits de l'homme demande, enfin, que l'accent soit mis sur les violences à l'encontre des femmes et les violences entre partenaires car, rappelle Amnesty, 30% de femmes en sont victimes en Belgique. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés