Publicité

Emploi des indépendants: un arrêté royal pour la "coopérative d'activités"

Le Conseil des ministres a approuvé vendredi un arrêté royal permettant aux demandeurs d'emploi de se préparer à se lancer comme indépendant, sans risque de perte d'allocations et avec un accompagnement professionnel, ont annoncé samedi les ministres de l'Emploi Joëlle Milquet et de l'Intégration sociale Marie Arena.

Ce système, dit de la "coopérative d'activités", permet au demandeur d'emploi qui a choisi de se faire accompagner par une coopérative pour préparer le lancement d'un projet d'indépendant, de garder son droit aux allocations de chômage ou au revenu d'intégration sociale pendant la période de convention, dont la durée maximale est de 18 mois.

S'il accepte de se lancer pendant cette période et de quitter son statut de chômeur après minimum 6 mois, il aura droit à un complément de reprise de travail de 100 euros par mois durant 12 mois au maximum. Cette possibilité s'éteint après la durée prévue par la convention de 18 mois.

Le projet d'arrêté royal, qui prévoit des règles différentes en fonction des groupes-cibles, entrera en vigueur 30 jours après sa publication au Moniteur.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés