Publicité
Publicité

Enquête sur une escroquerie ciblant les sites belges de vente de 2e main

Le parquet de Termonde a ouvert une enquête sur une escroquerie à grande échelle opérée sur des sites web belges proposant à la vente des biens de seconde main. Quelque 1.400 victimes potentielles ont déjà été recensées en quelques jours, indique jeudi le parquet. Les escrocs abusent de la confiance des vendeurs via les systèmes de paiement de PayPal et Western Union.