Enseigner après la retraite? Laisser le choix à l'enseignant

La possibilité que l'enseignant travaille encore après l'âge de la retraite se ferait sur base volontaire de l'enseignant, a précisé la ministre de l'Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet.

Afin de faire face à la pénurie d'enseignants, plusieurs pistes sont évoquées par la ministre, dont la possibilité qu'ils travaillent après l'âge de la retraite, rapporte mercredi La Libre Belgique. Elle réfléchit également à permettre les heures supplémentaires.

La première priorité de Mme Simonet est la simplification des statuts, titres et fonctions des enseignants. Le tutorat devrait, lui, permettre aux enseignants en fin de carrière de continuer à être actifs sans être chargés d'une classe à temps plein.

Mais la ministre Simonet lance d'autres pistes, inspirées de la Flandre, comme la possibilité de continuer à enseigner après l'âge de la retraite, d'effectuer des heures supplémentaires ou de rendre réversible le départ précédant la pension de retraite. Tout ceci se ferait sur base volontaire.

Ces pistes sont à négocier, dans le cadre de la concertation syndicale. Celle-ci doit avoir lieu avant la fin de l'année, sous forme de tripartite (associant gouvernement, syndicats et pouvoirs organisateurs) si la réforme de la concertation sectorielle est votée au parlement dans les temps, sous forme bipartite (sans les P.O.) si ce n'est pas le cas, a précisé le cabinet Simonet. (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés