Publicité
Publicité

Environ 90% des chauffeurs de taxis salariés bruxellois dans l'illégalité, selon le GTL

Environ 90% des plus de 1.800 chauffeurs de taxis salariés bruxellois louent leur véhicule à la journée à leur employeur et ne perçoivent aucun salaire de celui-ci, ce qui est complètement illégal, selon l'administrateur du Groupement national des entreprises de taxis (GTL), Marc Delire, qui rappelle mardi que ce système perdure depuis des années à cause de tarifs trop bas et d'un manque de contrôles.