Erik Neven a fait un bref retour en prison au Sénégal

Erik Neven, condamné en janvier 2008 par la Cour d'appel de Liège à une peine de 7 ans de prison pour des faits de proxénétisme et de traite d'êtres humains, a fait un bref retour en prison au Sénégal, le pays où il s'est réfugié, a-t-on appris samedi.

Depuis sa condamnation avec arrestation immédiate à Liège, Erik Neven est en fuite au Sénégal où il est gestionnaire de l'Hôtel du Phare à Yoff, près de Dakar.

Le 17 décembre dernier, il a reçu la visite de ceux qu'il qualifie lui-même d'"escrocs des services du contrôle de l'hygiène". Ce contrôle s'est mal déroulé. "Je travaillais sur le nouveau menu lorsque deux individus en uniformes sont rentrés et m'ont mis la pression pour obtenir de l'argent", explique Erik Neven. "Ils s'en sont pris à moi et se sont mis à crier. Je suis resté de glace. Puis, face à leurs cris, j'ai envisagé de téléphoner à leur colonel."

Selon Erik Neven, c'est uniquement pour avoir traité les contrôleurs de "villageois" et refusé ensuite de faire des excuses qu'il a été envoyé à la prison de Rebeuss pendant 7 jours. Erik Neven a été libéré le 24 décembre.

"C'est une prison surpeuplée, sale et inconfortable, utilisée comme moyen de pression. Mais elle contient des détenus d'allure, qui rigolent de leur misère, tandis que les gardiens sont d'une extrême gentillesse. Cela rend l'endroit nettement plus agréable que Lantin, où le personnel est spécialisé dans la grève et le mécontentement", a conclu Erik Neven.

(DES)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés